Système de retraite suisse : comment fonctionne-t-il ?

Rate this post

La vie professionnelle prend généralement fin au moment de la retraite. C'est pourquoi on pense qu'une fois que les hommes et les femmes atteignent un certain âge, ils ne sont plus en mesure d'accomplir efficacement leur travail. Pour cette raison, ils ont besoin de repos. Pour qu'ils puissent profiter au maximum de leur repos, le gouvernement leur verse une pension. Cette pension dépend des cotisations qu'elles ont versées tout au long de leur vie professionnelle. Toutefois, le système de pension diffère d'un pays à l'autre. Si vous êtes curieux de connaître le système de retraite suisse, consultez cet article pour en savoir plus.

Le système de pension de l'État

Le système de retraite en Suisse repose sur trois points. On les appelle les trois piliers. Ce système est conçu pour garantir la sécurité de l'argent aux personnes qui envisagent de prendre leur retraite et en cas d'invalidité ou de décès. Ce système de retraite commence par assurer la pension de l'Etat, qui est le premier pilier. Il s'agit d'une garantie de l'État, obligatoire pour tous les retraités. Son but est de garantir le minimum de protection nécessaire à toutes les personnes qui travaillent et vivent en Suisse. Elle se compose de trois éléments.

Vous êtes couvert par l'assurance-vieillesse et survivants (AVS) ainsi que par l'assurance-invalidité (AI). En outre, vous pouvez bénéficier de prestations complémentaires (PC) qui peuvent être accordées dans des circonstances particulières. L'AVS AI a pour but de garantir le minimum vital aux salariés après leur retraite. Si le revenu de leur propre assurance ou celui d'autres assurances ne suffit pas à assurer la subsistance, des prestations complémentaires sont prévues.

Lire aussi  Comment se connecter à ENT AC-Poitiers ?

L'âge de la retraite est de 65 ans pour les hommes et de 64 ans pour les femmes. Il est donc important de cotiser pendant ses années de travail. Toutefois, il existe quelques circonstances dans lesquelles les cotisations ne sont pas requises. Si vos revenus annuels ne dépassent pas 2 300 CHF par an. Dans le cas de couples mariés dont l'un des partenaires ne travaille pas, celui qui travaille peut cotiser au maximum 956 CHF par an. Le partenaire qui ne travaille pas ne sera pas tenu de cotiser davantage.

Pour tous ceux qui ont cotisé régulièrement jusqu'à l'âge de la retraite AVS de 64/65 ans , qui est l'âge de la retraite pour les hommes et les femmes et après le total de 44 ans de cotisation, la rente est complète. Le revenu déterminant moyen durant cette période est de 84600 CHF pour bénéficier de la rente la plus élevée. Si la cotisation n'est pas régulière, la pension sera réduite en fonction de la durée de la cotisation.

Comme sécurité supplémentaire dans ce pilier, vous disposez également d'une allocation pour perte de gain (APG). Il s'agit d'un complément à l'AVS AI.

La prévoyance professionnelle

L'autre pilier, qui est la prévoyance professionnelle, est obligatoire pour tous les salariés de l'entreprise de la Suisse. La prévoyance professionnelle est accessible aux personnes qui gagnent le salaire minimum de 2 150 CHF par an et dont l'activité professionnelle a débuté il y a plus de 17 ans. Dans cette situation, les cotisations sont partagées à parts égales entre l'employé et l'employeur.

La contribution de l'employé est prélevée directement sur son salaire et la contribution de l'employeur est entièrement prise en charge par ce dernier. Votre employeur participe à la constitution de votre capital d'épargne, en même temps que vos revenus. Dans certaines situations, l'employeur peut cotiser davantage que le salarié.

Lire aussi  C’est quoi un ENT (Environnement Numérique de Travail) ?

Le deuxième pilier est un complément à l'assurance AVS. C'est la garantie d'un fonds de prévoyance qui vous permettra de maintenir votre train de vie. Après la retraite, l'argent qui est fourni dans le cadre du 2e pilier peut être versé sous forme de rente ou de capital. Cela dépend des désirs de l'employé. Il est donc recommandé de se renseigner auprès de son plan de pension pour connaître les conditions actuelles.

Vous pouvez également faire usage de la possibilité de retarder ou d'anticiper la date de votre pension professionnelle. Similaire au 1er pilier de la pension.

Prévoyance individuelle

Le 3e pilier est créé par l'individu et n'est pas obligatoire. Si vous cotisez à ce pilier, votre épargne sera plus importante au moment de votre retraite. En effectuant ce type de cotisation, vous avez la possibilité de recevoir vos fonds en une seule fois. Vous pouvez également le recevoir avant 5 ans ou 5 ans après l'âge de la retraite si vous prouvez que vous êtes capable de travailler.

Il est important de rappeler que le gouvernement encourage ce type de contribution par des réductions d'impôts. Pour y avoir droit, vous devez résider en Suisse ou être un frontalier ayant le statut de "contribuable régulier ultérieur". Avec ce pilier, vous avez la possibilité de maintenir votre style de vie antérieur car les deux premiers vous permettent de prendre en charge 60% de votre salaire antérieur.

En outre, le montant maximum qui est couvert par les deux premiers piliers est de 84700 CHF pour l'année. La perte de revenu résultant d'un emploi très rémunérateur est plus importante.

Franck Contigo

Franck Contigo

Je suis Franck, 42 ans et 2 enfants. J'ai toujours été passionnée de business peu importe le domaine. J'ai créer 2 entreprises et rencontré divers problèmes, j'en parle aujourd'hui dans mon blog pour vous aider. Je rédige avec passion sur des sujets qui j'espère vous plairont.

A Propos de Contigo

ContigoSG est un blog qui a pour vocation d’informer ses lecteurs sur des sujets variés, avec une préférences pour les sujets business de façon générale.

Article récents

Follow